Mercredi 11 novembre 2015

 

Randonnée Maréorthon

 

Il est 5 h 45 quand ce mercredi 11 novembre 2015 mon ancien collègue Jean-Noël vient me chercher pour aller à Féole, un lieu-dit à proximité de LA REORTHE (Vendée) où est donné le départ de la randonnée « Maréorthon ». Le jour n’est pas levé quand nous arrivons et nous retrouvons un RVC, Didier, à l’inscription. Comme il n’a pas plu les jours précédents et que la pluie n’est pas annoncée aujourd’hui nous choisissons le plus grand circuit de 66 km et avons aussi l’objectif de faire les 27 extras supplémentaires (zones techniques entre 100 et 900 m). Il est à peine 8h00 quand nous prenons le départ et la faible luminosité accompagnée d’un brouillard tenace diminue la vision derrière les lunettes. Après 1 ou 2 km arrive le 1er extra où d’emblée on s’amuse sur des sentiers étroits. Il en sera de même avec les 26 autres tous aussi sympathiques les uns que les autres où on se régale sur ces « singles » ludiques, ces passages techniques, ces pentes plus ou moins fortes très bien indiquées qui se descendent assez facilement si on maitrise la vitesse et l’équilibre. Bien sûr il y a aussi le revers avec des montées nous obligeant pour certaines à pousser et porter le vélo. Comme le terrain est sec, ce qui est rare pour cette rando, les conditions d’adhérence sont excellentes. En sous-bois on roule sur un tapis de feuilles mortes et à part quelques petites zones humides où il faut être vigilant sur les racines glissantes c’est sur l’ensemble un plaisir du point de vue pilotage. En outre comme il y a peu de volontaires pour faire les extras on n’est pas gêné et ça ne bouchonne pas. Le balisage est parfait et si on s’est perdu une fois c’est à mon avis la faute à notre enthousiasme qui nous a fait louper une pancarte en sortie de spéciale. Trois ravitos correctement achalandés et bien placés permettent de recharger les batteries. A notre surprise au fil des kilomètres nous voyons de moins en moins de concurrents, surement du fait que peu ont choisi de faire l’intégralité du circuit et ses spéciales. Les arrêts pour les photos (une centaine) me retardent aussi mais comme nous sommes en mode découverte et touriste on profite du moment surtout que les conditions sont tip-top. Vers la fin je constate que mes vitesses passent de moins en moins bien et pour finir plus du tout (bloqué sur dernier pignon). Je m’arrête et m’aperçoit que le câble de dérailleur est sectionné. On essaye de le maintenir sur une position intermédiaire sans réussite et je serai contraint de terminer les 5 derniers km tout à droite (petit pignon avec grand ou plateau du milieu pour ne pas croiser) ce qui ne sera pas facile sur une spéciale où il faut relancer le vélo. Enfin à 16 h nous franchissons la ligne d’arrivée et à part quelques bénévoles il n’y a plus personne. Idem pour les sandwichs au jambon vendéen auxquels nous avions droit avec l’inscription et il faudra se contenter d’une tranche de brioche et 2 carrés de chocolat. Apparemment la manifestation a été victime de son succès avec plus de 2100 marcheurs et 1300 vttistes. Pour une première nous sommes contents d’avoir bénéficié de conditions météo et terrain extraordinaires, ce qui nous a permis de réaliser la totalité du circuit et des extras superbement tracés soit 79 km et 1800 m de dénivelé. Félicitations aux bénévoles pour le choix des sentiers, le balisage et la bonne organisation de cette randonnée.

Thierry GORRY