A Cluges dans le Lot

 

Jeudi 5 et vendredi 6 mai 2016

 

LA MAXI-VERTE

 

Pour faire une coupure avec le vélo de route et reprendre le vtt je choisis la Maxi-Verte qui a lieu cette année dans le département du LOT et plus précisément à Cluges à proximité de Martel. La Maxi-Verte est un rassemblement qui se déroule sur 4 jours du jeudi au dimanche avec 3 circuits proposés chaque jour. Comme j’ai prévu de ne rester que 2 jours je sélectionne les circuits les plus longs.
Jeudi matin je m’engage donc sur le 75 km « le Causse de Padirac » qui nous emmène en direction de Padirac en passant par Floirac, Carennac et Loubressac. Nous traversons de jolis villages, certains au passé médiéval. Le passage du vélo de route au vtt n’est pas facile et j’ai du mal à retrouver la bonne position. Le tracé est top avec de nombreux chemins bordés de murets de pierres, un terrain sec et caillouteux. 2 ou 3 côtes qui nécessitent le poussage du vélo, et même le portage sur un petit raidillon. Quelques bouchons au début ralentissent l’allure mais l’attente est à chaque fois de courte durée. Pas à l’aise dans une descente glissante je suis obligé de ralentir et redouble de vigilance. Le premier ravito est copieux avec du salé et du sucré. Ce sera l’inverse du 2e littéralement dévalisé avec seulement de l’eau pris au robinet et le 3e est un peu mieux avec bonheur des morceaux de pizza. Malgré quelques difficultés le dernier 1/3 est plus roulant par rapport au début. Un bon ravito à l’arrivée conclut idéalement cette première journée avec 77 km au compteur et 1800 m D+ au gps (annoncé 1400).
Vendredi le grand circuit est le 65 km « les chemins de St Jacques de Compostelle ». Pour moi ça commence par une petite déception, plus de café au départ. Dommage je comptais sur celui-ci pour me réveiller et commencer cette dernière journée de rando avant mon retour dans le Poitou dans l’après-midi. 5 minutes d’échauffement sur les rives de la Dordogne et c’est une bonne côte en sous-bois qui fait monter le cardio avec des marches obligeant à descendre de vélo. En haut lors d’une pause photo je retrouve une connaissance poitevine, Catherine, que j’accompagne jusqu’au 1er ravito. Par rapport à la veille les sentiers sont moins caillouteux et il y a plus de singles rendant cette rando très ludique et je retrouve de meilleures sensations. Le dernier ravito est situé sous la halle de Martel. Puis une boucle supplémentaire nous offre un point de vue sur un superbe panorama et une descente sympathique. On emprunte ensuite un sentier botanique où on se fait plaisir avant une descente technique avec virages en épingle. Le dernier km permet d’admirer Cluges et cette vallée de la Dordogne et terminer dans de bonnes conditions ce circuit de 62 km et 1600 m D+.
Finalement malgré 2 ravitos légers sur ces 2 jours, je retiendrai l’accueil agréable des organisateurs et la qualité des parcours au fléchage parfait comblant mes attentes initiales avec du physique (dénivelé), du technique (descentes et sentiers ludiques), du tourisme (villages, panoramas).

Thierry Go.