Du 11 au 16 septembre 2016

 

Séjour à Bagnères de Luchon

 

Cette année j’ai choisi le col de Peyresourde pour compléter ma collection de cols mythiques réalisés en vélo et la ville de Bagnères de Luchon comme hébergement qui dispose d’un espace vtt ffc « Pays de Luchon ».

Dimanche matin pour ce 1er jour je commence par le circuit vtt noir n°11 « Les romanes » à 3 ou 4kms de Luchon qui débute direct par une montée bien raide en sous-bois. Un peu de piste et on arrive aux Granges de Labach et là plus de balisage. Heureusement les circuits étaient téléchargeables pour gps et celui-ci va me permettre de continuer le tracé. Après une petite descente dans les estives on traverse la route du col de Peyresourde pour aller en direction de St Paul d’Oueil. Une partie du retour se fait par du sentier en balcon avec quelques épingles, avec vue sur Bagnères de Luchon. Je termine avec 33kms et 1264m D+ pour cet échauffement. Rapide casse-croûte et changement de monture et c’est parti pour l’ascension sur route de Superbagnères, soit 39kms dont 19 de montée et 1114m D+.

Lundi matin c’est Peyresourde qui est au
programme et comme on aime on ne compte pas je le ferai par ses 2 versants en réalisant Bagnères de Luchon – Peyresourde – Arreau – Peyresourde - Bagnères de Luchon. A la fin de la 2ème ascension, en haut du col j’en profite pour faire une halte et déguster les fameuses crêpes de l’auberge. Au final un aller-retour de 64kms et 2196m D+. Pour l’après-midi je choisis le circuit vtt rouge n°12 « La vallée des biches » au départ du village de Bourg d’Oueil qui se résume à une montée jusque Port de Balès par route, pistes et chemins et un final descendant très ludique par des sentiers pédestres et de troupeaux à travers les estives. Là aussi je vais déplorer la médiocrité du balisage, surtout sur le retour et heureusement le gps sera un précieux allié. Beau circuit de 19kms et 668m D+ avec de belles vues sur les sommets.

Mardi je continue l’exploration du site vtt et me dirige à Superbagnères pour le circuit rouge n°10 « Tour du plateau », 15kms et 484m D+, pas très intéressant
mais qui permet de pédaler en altitude sur des pistes autour de la station et de profiter du panorama avec ses pics de plus de 3000m. La fin du parcours se fait en remontant une piste de descente vtt et une prairie avec portage du vélo (que j’aurai pu éviter si le balisage avait été meilleur). Retour au logement pour une rapide collation avant de prendre le départ du circuit rouge n°2 « Hournet », très physique avec plusieurs poussages de vélo sur la 1ère moitié sur des sentiers forestiers à forts %. La chaleur comme les 2 jours précédents (30°C) m’oblige à m’arrêter dans le village d’Artigue pour me rafraîchir à une fontaine bienvenue. Plus loin avant le refuge de Cualot je râle contre le balisage qui est encore absent. Le retour sur Bagnères de Luchon est très ludique avec un enchaînement en descente de chemins et singles en forêt avec plusieurs épingles dont certaines pas faciles à négocier. Je termine avec 42kms et 1392m D+.

Mercredi changement de temps avec pluie fine et baisse des températures. La matinée j’en profite pour faire une pause et je consacre l’après-midi à une marche de 3h sur les hauteurs d’Hospice de France (je reviendrai trempé et gelé).

Jeudi le ciel s’est dégagé mais la température est fraîche par rapport aux jours précédents. En fin de matinée avec le vtt-route je commence par l’ascension du col du Portillon en partant de Luchon, soit un aller-retour de 23kms et 669m D+. Pour l’après-midi je choisis de
faire Port de Bales en partant de Mauléon Barousse
soit un aller-retour de 38kms et 1165m D+.

Vendredi matin j’entreprends au départ de Bagnères de Luchon un circuit vtt récupéré sur un site internet. Les 3 premiers kms sont un peu ennuyeux car ils se font par la route qui monte à Superbagnères et que j’ai déjà réalisée. Ce sera la seule partie de bitume car après ce sont des chemins et sentiers qui permettent de monter jusque Superbagnères. Le tracé emprunte une partie du circuit 10 que j’ai déjà effectuée et je décide de l’éviter en prenant une descente caillouteuse me permettant de récupérer plus loin le parcours. Le retour à Luchon est un régal de pilotage avec un
final descendant par des petits sentiers et donc 30kms et 1187m D+. Pour terminer mon séjour j’ai prévu de reprendre le vtt-route et enchainer le col des Ares et le Portet d’Aspet en partant du village de Chaum. Le col des Ares est une formalité à l’inverse de l’Aspet, plus court mais avec de forts %. Encore un aller-retour de 66kms et 1432m D+.

Même si je suis bien fatigué au terme de cette semaine je suis satisfait avec au total 139kms et 4995m D+ en vtt et 230kms et 6576m D+ sur route. Content d’avoir inscrit le Peyresourde et ses copains à ma collection. Les conditions météo favorables m’ont permis aussi de découvrir l’espace vtt « Pays de Luchon », que je conseille vivement de faire au gps en raison du balisage moyen, et de profiter des paysages naturels et variés des Pyrénées.

Thierry Gorry